Année 1985, la barre du nombre d’internautes passe à mille utilisateurs (source INSEE). En 2010, plus de 2 milliards de personnes se trouvent sur le net. Depuis cette année, le nombre des internautes ne cesse d’augmenter. L’arrivée des smartphones a également contribué de façon considérable à cette expansion massive. Vous êtes au milieu de nul part, vous voulez consulter internet, visionner un film, vous pouvez le faire sans problème. Dans cet article, nous allons voir par des chiffres si internet peut encore être une source de revenus fiable. Est ce que ce secteur d’activité est encore en essor ou en déclin?

Internet grimpe toujours malgré la crise.

Aujourd’hui Internet fait partie en France d’un des rares secteurs à poursuivre son développement économique.  Pour résumer, ce secteur grandit plus vite que le reste de l’économie. Il crée de l’activité et au lieu de détruire les emplois, il les remplace largement.

Selon une enquête publiée début 2011 (j’en conviens c’est un peu vieux mais cela ne cesse d’évoluer): « Internet a en l’espace de 15 ans permis la création de 700 000 emplois soit un quart du total des créations nettes d’emplois en France. En d’autres termes, Internet a permis d’ajouter 1,4 nouvel emploi à chaque emploi ré alloué (c’est-à-dire supprimés dans un secteur traditionnel et recréés dans la filière Internet). »

 

L’élément qu’ils avaient souligné  était tout simplement  que le mouvement risquerait de s’accélérer dans les années à venir. Cela n’a pas manqué car aujourd’hui le nombre est encore plus impressionnant. En gros depuis 1995 1/4 des emplois français ont été créés grâce à Internet.

Internet est classé plus haut que l’agriculture ou l’énergie en valeur ajoutée.

En 2009 la contribution de la filière Internet dans l’économie française correspondait environ à 3,2 % du PIB. Le grand cabinet a affirmé ceci : « la filière pèse d’ores et déjà davantage que les secteurs clés de l’économie française comme l’énergie, les transports ou encore les cultures. À cette contribution de la filière Internet s’ajoutent les effets indirects du Web, c’est-à-dire les rachats réalisés dans les réseaux physiques de distribution, mais facilités, préparés ou déclenchés par une recherche préalable en ligne, estimé à environ 28 milliards d’euros en 2009. »

Cette affirmation a de quoi renforcer la valeur financière du monde du web. Celui-ci est devenu un véritable empire qui touche la quasi-totalité des gens de notre planète.

Aujourd’hui les entreprises utilisant largement Internet  au même titre que leurs fournisseurs se développent beaucoup mieux, exportent beaucoup plus et recrutent davantage.

Internet grosse mutation économique.

Avec la dernière génération d’internet, celle que nous utilisons tous, sont apparus de nouveaux types d’utilisations. On a assisté à une véritable mutation économique tant dans les produits que dans les services. On a également assisté à la mise en place de nombreuses activités adaptées à cet univers d’Internet. Selon l’APEC, auteur d’un nouveau référentiel des métiers de l’Internet a publié en 2012 : « la fonction marketing s’est ainsi renforcée, et l’on a assisté progressivement à l’émergence de quelques nouveaux métiers, dont le community manager et le social média manager (gestion de la marque employeur et de la e-réputation), du référenceur et du Traffic manager, deux métier destinés à donner de la visibilité aux sites et à générer le maximum de trafic. »

Les deux plus grandes tendances qui vont contribuer au développement du Web de demain seront tout d’abord la mobilité et les objets communicants. On la déjà vu avec l’arrivée des Smartphones, mais ceci ne cessera de se développer. Qui aujourd’hui n’en possède pas? de moins en moins de personnes, c’est évident. Ceci a entraîné ces dernières années une explosion d’échange de données. Le traitement de cette masse d’informations sera l’enjeu des prochaines années.

La place du e-commerce.

Le e-commerce a également devant lui un bel avenir. Il est en effet en constante évolution. « Avec 37,7 milliards d’euros dépensés en ligne en France en 2011, le e-commerce représente environ 6 % de l’ensemble des ventes de détails » précise l’APEC. « Les ventes sur Internet poursuivent leur croissance ininterrompue.C’est une hausse de 22 % par rapport à 2011 et une multiplication par 2,5 depuis 2007 + 2 30 millions de Français achètent aujourd’hui par Internet. Selon la Fevade (Fédération e-commerce et vente à distance) il y avait en 2012 plus de 100 000 sites marchands actifs. Vous en conviendrez c’est un état de chose qui révèle tout le potentiel exploitable du web.

Cependant dans ce genre de conditions il est difficile de prévoir à l’avance la tournure que prendra demain Internet et notre société. Un certain Denys Chomel disait : Entre les objets connectés, le Cloud, la réalité augmentée, le big data, voir la géolocalisation systématique des personnes, les changements peuvent prendre 1000 forme. En exemple, à la fin des années 90 certains opérateurs français imaginaient 10 millions d’abonnés au mobile d’ici 10 ans. On rencontre aujourd’hui plus de 70 millions d’abonnement en France en comptant l’ensemble des téléphones, des tablettes et des clés 3g et 4G.

Voici également ce que disait Marie-Odile Charaudeau, délégué général de l’APROGED (l’association des professionnels pour l’économie numérique en France) : « Vu la prise d’importance du stockage à distance, il va même falloir un jour se poser la question du tri et de l’élimination d’un certain nombre de données dont le volume est important. Le big data et les objets connectés, en provoquant une numérisation de masse, on créés des puits d’où il va falloir faire remonter l’information. Savoir maîtriser ces contenus sera un enjeu majeur. »

 

Les différents métiers du Web.

Ici je me contenterai de vous partager un classement des métiers du Web selon l’APEC.

  • Informatique.

Directeur de projet Web, architecte de projet Web, ingénieur sécurité Web, chef de projet fonctionnel Web, chef de projet technique Web, développeur Web, Webmaster etc.

  • Création.

Directeur artistique Web, Web designers, Game designer. Etc…

  • Marketing.

Directeur du marketing stratégique Web, chef de produit Web, web Marketeur, social média manager, trafic manager, référenceur Web etc.

  • Communication.

Responsable éditorial Web, community manager.

  • Juridique.

Jury spécialisé droit de l’Internet.

En plus de cela chacun aujourd’hui peu se lancer sur Internet par le biais soit d’un blog, soit d’un site, monétiser ses connaissances ou alors vendre des produits en utilisant par exemple l’affiliation.

Quels sont les avantages à en tirer pour nous entrepreneurs.

Ils sont juste phénoménales, vous avez sous les mains un énorme potentiel de business que vous pourriez réaliser en ligne. S’il y a un moment où vous devez vous lancer c’est maintenant. C’est une opportunité qui ne reviendra pas forcément dans les prochaines années. Si vous voulez gagner des compléments de revenu ou créer un véritable business sur internet, et que vous hésitez, n’attendez pas. Lancez vous, peut être que d’ici quelques années vous regretterez pas de ne pas l’avoir fait.

Je me suis lancé un défit: Etre totalement libre et indépendant financièrement dans un an jour pour jour. N’hésitez pas à suivre mon évolution pendant laquelle je vous partagerai toutes les expériences que je vivrai. Pour moi c’est un challenge absolument primordial. Je ne me vois pas, mais pas du tout retourner dans le monde du salariat.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Créer un blog rentable – les 4 étapes indispensables

Comment choisir la thématique de blog parfaite

Les moyens de gagner de l’argent sur internet en 2017