Qui ne souhaite devenir parfait dans tout ce qu’il fait ? Je pense que vous êtes d’accord, une personne normalement constituée veut atteindre toujours plus de perfection.

Soit, c’est bien, mais ça peut vraiment engendrer un mal extrêmement handicapant. J’ai nommé le Perfectionnisme. Dans cet article, on va justement parler de cette grande erreur qui peut littéralement détruire ta création de contenu, t’empêcher de passer à l’action, et même en allant plus loin, détruire ton entreprise.

Je vais t’illustrer ça par les erreurs les plus courantes retrouvées chez les perfectionnistes. Je vais également appuyer mes arguments par mes propres expériences vu que j’ai été touché un moment par cette maladie.

Le perfectionnisme est un grand ennemi de la productivité.

Beaucoup de personnes pensent qu’en améliorant leur travail au max elles vont avoir plus de résultats. Faux. Certes, il faut un minimum soigner ses réalisations sans pour autant entrer dans la paranoïa du perfectionnisme.

Souvent, ce que l’on va vous répondre, c’est que le perfectionnisme est un moteur donc un moyen de motivation. Encore une fois, c’est faux. Oui, vous pourrez penser ce que vous voulez, mais je ne suis pas là pour vous dire seulement des choses qui font plaisir. Je suis là pour vous dire la vérité.

Les deux types de perfectionnisme.

On peut aisément distinguer deux grands types de perfectionnistes.

  1. Le perfectionniste qui ne commence jamais. Sous prétexte qu’il n’est pas assez parfait, il ne va jamais rien entreprendre. Il va toujours remettre au lendemain une action pour laquelle il ne se sent pas prêt. C’est un gros problème puisqu’il ne va en fait jamais passer à l’action. Pour un entrepreneur, c’est mortel. Dans cette situation, aucune évolution n’est possible. On veut faire quelque chose de bien ou rien du tout. Ça devient de la procrastination.
  2. Le perfectionnisme qui commence, mais dont les exigences sont trop élevées. C’est également un gros problème. Ce type de perfectionniste va vraiment mettre la barre beaucoup trop haute. Souvent, le résultat sera soldé d’un échec, car la perfection visée était en fait inatteignable.

J’ai été il n’y a pas si longtemps que ça dans ce genre de situation. Lorsque j’ai lancé ma chaîne YouTube, je voulais dès le début sortir des vidéos parfaites. C’était malheureusement impossible. Je n’avais jamais pratiqué cette maîtrise. J’étais un parfait débutant.

J’ai mis la barre beaucoup trop haute, et les premiers mois, j’étais vraiment frustré, je recommençais mes vidéos 10 fois de suite. Je n’avais aucun résultat les 4 premiers mois. C’est quand j’ai commencé à accepter ma situation de débutant et mes possibles erreurs que tout a commencé à évoluer.

Je vous invite à penser exactement de la même manière. Acceptez votre situation (passagère) et vous vaincrez plus facilement le perfectionnisme. C’est souvent une erreur que font beaucoup de débutants.

Le perfectionnisme augmente le risque de mauvaise santé physique et mentale.

Le corps et l’esprit sont étroitement liés. Inutile d’essayer d’ajouter des preuves à ceci, je pense que vous l’avez déjà expérimenté par vous-même.

Le perfectionnisme va engendrer un certain stress. Pour le premier type, ce sera le stress de savoir quand on va ou non passer à l’action. Il y aura également la peur de l’échéance (s’il y en a une). Plus on tarde à démarrer, moins on a de temps pour accomplir une tâche limitée. Pour le deuxième, ce sera le stress de ne jamais finir ou de ne jamais être parfait.

Des études scientifiques ont amplement démontré que le stress engendre des problèmes d’ordre physique.

  • Il affaibli le système immunitaire.
  • Il augmente l’hypertension artérielle.
  • Le stress participe à l’augmentation du risque de crise cardiaque.

Autant vous dire que si vous êtes tout le temps stressé, vous serez tout le temps malade et donc moins productif.

Le perfectionnisme vous laisse tout le temps insatisfait.

En reprenant mon exemple plus haut, lorsque j’étais perfectionniste, j’étais tout le temps frustré. En fait, la raison est évidente.

Pour le premier type de perfectionnisme, vous serez frustré de ne pas être passé à l’action, pour le deuxième type, vous serez frustré de ne pas être assez parfait.

Ca risque vraiment de devenir un cercle vicieux qui croyez moi va vous entraîner dans sa chute. Si vous êtes continuellement dans la frustration, vous ne pourrez pas tenir dans la durée, c’est impossible.

Existe il un bon perfectionnisme.

Oui, dans un certain sens, il existe un bon perfectionnisme. C’est celui de vouloir toujours faire les choses que vous faites de manière excellente. Si vous voulez accomplir de grandes choses, il ne faut pas se voiler la face, il faudra que vous soyez bon dans votre domaine.

Là où vous devrez faire attention, c’est quand le perfectionnisme viendra vous voler en quelque sorte la joie de vos réalisations. Il faudra alors mettre tout en ouvre pour le combattre.

Voilà pour ce petit mot que je souhaitais vous partager aujourd’hui. J’espère vous avoir dissuadé de devenir perfectionniste.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article.

Bye

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.