Aujourd’hui, je laisse la parole à Louis Maîtreau consultant et formateur dans le domaine du SEO. Il va nous parler de 9 mythes SEO à ne surtout pas suivre pour éviter de se faire pénaliser et surtout perdre du temps. Bonne lecture.

  • « Je ne vais pas cibler de mot-clé, Google a bien évolué »
  • « Je ne vais pas optimiser ma Meta description, ça n’a pas d’effet sur mon SEO »
  • « Je vais utiliser un nom de domaine en .bzh pour mieux référencer le site de ma crêperie à Rennes »

Si vous pensez que ces phrases sont exactes, il y a quelques points à revoir sur votre stratégie en référencement naturel. Il se peut que vous ayez de mauvaises informations.

Fort heureusement, la communauté SEO est de plus en plus efficace et fait passer les bonnes informations.

Mais si jamais on vous garanti la première position pour l’ensemble de vos mots-clés pour la somme de 600€ par mois… Fuyez cette personne comme la peste. Personne ne peut vous garantir un tel placement. Peut-être Sergeï Brin ou Larry Page mais c’est tout ! Bon courage pour les trouver (n’hésitez pas à taper leur nom dans Google si vous avez un doute sur les individus).

C’est grâce à une stratégie efficace qu’on peut réussir à avoir des résultats intéressants en termes de trafic. Benoit a suivi ma formation sur le référencement naturel pour WordPress et a obtenu des résultats assez intéressants :

Je vais également essayer de vous montrer 9 mythes SEO qui ne sont pas fondés. Je vais vous montrer qu’une stratégie se doit d’être bien préparée.

1. Le Sitemap XML va augmenter vos positions dans les SERPs

Vous avez certainement déjà placé votre sitemap XML sur votre site. Peut-être grâce à Yoast sur WordPress ? Dans le cas où ce n’est pas fait, je vous invite à le faire assez rapidement, vous pouvez utiliser un générateur de sitemap ou un plugin adapté si vous utilisez un CMS.

L’intérêt principal du sitemap est de faire un plan de votre site qui sera montré à Google. Vous indiquez au moteur de recherche les pages que vous souhaitez voir dans son index. C’est comme le plan d’une maison pour un maitre d’œuvre.

Selon MOZ, il faudrait 14 minutes en moyenne à Google pour indexer un contenu lorsque vous avez un Sitemap contre 1375 minutes lorsqu’il n’y en a pas. La différence est notable : il améliore réellement le temps d’indexation de vos contenus frais

Mais cela ne nous dit pas si le Sitemap XML va améliorer pour autant vos positions au sein des SERPs ?

Eh bien selon Google : non, votre sitemap n’améliore pas votre référencement. Cependant, il aide votre site à être plus facilement trouvable et va donc augmenter votre visibilité.

2. La balise meta description améliore mes positions

La balise meta description se trouve dans le <head> de votre page, c’est du contenu qui n’est pas visible en front. Cependant, elle est utilisée par les moteurs de recherche pour décrire le contenu d’une page.

La taille de la meta description dépend des périodes chez Google : des fois ce sera 320 caractères, des fois 156.

Le 7 mai 2018, on est revenu à 163 caractères (juste 5 caractères de plus). Mais il semblerait que Google n’utilise pas toujours la meta description et qu’il n’en ferait qu’à sa tête en affichant le contenu le plus pertinent selon lui. C’est ce que nous dit Olivier Andrieu sur son site Abondance.

La meta description sert simplement à expliquer ce que votre page va afficher, cela donne des informations à la personne qui lit le résultat de recherche.

Elle n’influence pas directement vos positions.

En effet, vous pouvez mettre vos mots-clés dedans (je vous invite fortement à le faire d’ailleurs) mais cela ne va pas améliorer vos positions.

Ce qui va améliorer vos positions, c’est le taux de clic (CTR). Plus la personne apprécie votre résultat et vient à cliquer dessus, plus ce résultat est susceptible de monter en position.

La balise meta description reste très importante pour votre seo, ne la négligez pas !

3. Les extensions de domaines (TLD) vont influencer votre SEO

Le Top Level Domain (TLD) est l’extension que vous allez mettre à la fin de votre nom de domaine.

On a les extensions génériques tels que :

  • .com
  • .net
  • .org

Et je passe une quantité énorme.

On a également les extensions de pays :

  • .fr
  • .co.uk
  • .es

Bref, il y en a autant qu’il y a de pays dans le monde.

Voici la liste complète des TLDs génériques et de pays.

Sachez que vous pouvez référencer un TLD générique comme .biz aussi facilement qu’un .com. Pour ce qui est des TLDs de pays, il va de soit qu’ils sont plus facilement référençable dans leur pays mais également les pays qui parlent la même langue.

Pensez avant tout à prendre un hébergeur dans le pays que vous visez. N’hébergez pas un .fr en Russie par exemple.

Voici un graphique qui explique la répartition des TLDs et on voit une majorité de .com :

J’ai entendu pas mal de webmaster me dire qu’il allait mettre un .bzh (extension pour Breizh ou bretagne en français) pour améliorer le référencement local de leur futur site.

Le .bzh est une extension générique. Elle aura autant d’effet en France qu’en Russie (Selon le lieu où elle est hébergée)

Il faut donc choisir attentivement votre nom de domaine selon vos cibles. En France, prenez un générique ou bien un .fr.

Le TLD ne donne aucun boost SEO, juste des restrictions.

4. Le guest blogging ne fonctionne plus

Le guest blogging ou « article invité » en français est le fait de faire des articles sur un site qui n’est pas le vôtre. Celui qui rédige l’article invité à tendance à mettre des liens vers son site dans l’article. C’est une façon de gagner des liens

Mais En 2014, Matt Cutts de chez Google disait « Si vous utilisez les articles invités pour avoir des liens … arrêtez ! »

Mais le problème est comment différencier un article de blog normal d’un article invité ? C’est simplement l’auteur qui va changer. Donc cela voudrait dire qu’on aurait plus la possibilité de faire un site avec plusieurs auteurs ?

Dans son article de blog, Matt parle simplement des contenus qui sont de mauvaise qualité. Google se charge déjà de pénaliser les contenus de mauvaise qualité.

Finalement il n’y a pas grand-chose à craindre tant que vous procurez de la qualité aux lecteurs du blog ainsi qu’au propriétaire.

Matt Cutts à même fini par présenter des excuses sur Twitter :

Et qu’est-ce que ferait mon article ici si cela ne fonctionnait pas hein ?

Oui le guest blogging fonctionne et c’est même une des meilleures techniques pour avoir des liens !

5. La recherche de mot-clé n’est pas utile

Ce point est le plus important et certainement le plus dangereux pour votre référencement. Si vous ne visez pas de mots-clés, vous n’allez pas avoir de résultats en SEO sauf avec un peu de chance.

C’est un peu comme un sniper qui doit abattre sa cible à un kilomètre mais qui ne regarde pas dans sa lunette.

Pour un consultant en référencement naturel, le premier point à regarder son les mots-clés du site sur lequel on travail. On ne construit pas un gratte-ciel sur des fondations de sable.

Pour trouver les bons-mots-clés, l’idée est d’avoir la bonne stratégie mais également les bons outils pour ça. Benoit nous parle de son outil MyPoseo pour la recherche de mots-clés.

Pour ce qui est de la stratégie, il faut analyser 3 points :

  • L’intérêt : Est-ce que le nombre de recherche par mois est suffisant ?
  • La faisabilité : Est-ce qu’il y a beaucoup de résultat sur la requête cible ?
  • La concurrence : Est-ce que la concurrence y est forte ? si dans le top 10 vous n’avez que des gros sites, c’est compliqué de les déloger comme par exemple la requête « chaussure ».

Evaluez bien ces points pour savoir s’il faut viser tel ou tel mot-clé. Donnez une note à chacun des 3 points et faites une moyenne, cela vous donnera un indice sur le mot-clé.

À chaque publication, vous devez savoir quel mot-clé viser.

6. Les liens sponsorisés (adwords) augmentent votre référencement

Le fait d’avoir une campagne de liens sponsorisés avec adwords, peut-il aider à améliorer les résultats de recherche naturel ?

Lancer une campagne adwords vous permet de vous placer au-dessus des résultats naturels sur un ou plusieurs mots-clés précis. Mais évidemment, cela demande de payer ! Et parfois, c’est assez cher. On arrive parfois à 400€ le simple clic dans les domaines de l’urgence comme les serruriers.

Vous imaginez si les grosses entreprises qui peuvent mettre des milliers d’euros chaque mois avaient un avantage sur les petites qui n’en ont pas les moyens ?
Les résultats de recherches seraient biaisés.

Il n’y a aucune corrélation directe entre les résultats naturels et ceux payants.

Cependant, il y a un effet indirect de ces campagnes sur votre référencement. Google prend en compte le comportement de l’utilisateur dans ses facteurs de classement.

Si un visiteur tombe sur une page via un lien sponsorisé et reste sur le site, il y a un signal positif qui est envoyé. C’est le seul effet que peut avoir adwords, c’est d’ailleurs le même effet qu’un visiteur qui clic sur un lien qui mène à votre site.

7. Article long = meilleur classement

On dit qu’il est nécessaire d’avoir 300 mots au minimum sur une page pour s’assurer de son bon référencement. Ce n’est pas faux mais …

Selon une étude de Brian Dean de Backlinko :

Le fait d’avoir un contenu de 1750 mots à 2000 peut aider à se placer dans le top 10 des résultats de recherches.  On peut donc établir une corrélation entre le nombre de mots et la position de vos résultats dans Google.

Mais ce n’est pas aussi simple. Ce n’est pas parce qu’il y a 2000 mots dans votre page que vous allez arriver pour autant à vous placer convenablement. Ne perdez pas de vue que le mot d’ordre est : qualité.

Uncontenu long est synonyme de bon placement que s’il est lié à la qualité de votre contenu.

Si on s’est endormi lors de la lecture de votre article, c’est en 10èmepage qu’on va positionner son contenu.

8. Faire un lien vers un site extérieur d’autorité va vous faire perdre vos visiteurs

Faire un lien vers un autre site va évidemment rediriger le visiteur vers une autre page. Et pourtant les blogs à succès viennent souvent à faire beaucoup de liens sortant vers d’autres sites d’autorité.

En effet, un site qui fait autorité dans son domaine se doit d’apporter des écrits qui sont cités.

Vous me croyez si je vous dis qu’il suffit d’écrire une phrase magique pour arriver en première position de Google ? Il vous faut une preuve, une étude scientifique etc…

Selon le Search Engine Journal les liens sortants ont un effet positif en SEO, alors évidemment je parle de liens vers des sites d’autorité. Cela n’aura pas un bon impact de lier des sites pour adultes ou de casino s’il n’y a aucun intérêt et que ce n’est pas votre thématique.

Encore selon Brian Deen dans un article où il donne des techniques SEO, il recommande au minimum 3 liens sortants par article.

Mais cela ne nous aide toujours pas à garder le visiteur sur le site.

Le meilleur conseille que je peux vous donner, est de renvoyer l’utilisateur sur un nouvel onglet.

Pour cela, il faut utiliser l’attribut target= «_blank »

Une fois que vous faites cela, le visiteur gardera l’onglet de votre site activé et pourra revenir à sa lecture une fois qu’il a vu la source.

9.  Les signaux liés aux réseaux sociaux ne sont pas un facteur

On ne peut pas mesurer votre influence personnelle auprès d’une société ou d’un groupe de personne mais, ce qu’on peut mesurer, c’est le nombre de partage, de retweet etc. On peut également mesurer le nombre de personnes qui vous suivent.

Evidemment, plus on vient à parler de vous, plus il semblerait y avoir des raisons qui montrent que vous devez être en première page, plus que votre concurrent.

 

Ce que Google ne prend pas en compte, ce sont les liens dans les posts au sein de vos réseaux sociaux. C’est le seul point.

Oui les réseaux sociaux ont un rôle dans le positionnement de vos pages dans les SERPs selon Arobasenet. Ne négligez pas les réseaux sociaux, surtout si vous savez bien les manipuler.

Conclusion

Le monde du référencement naturel est un art que vous allez maitriser à force d’expérience et bien sur à force de veille.

J’en apprends toujours moi-même un peu plus chaque jour et principalement à la rédaction d’un article.

Continuez à pratiquer et à apprendre mais faite simplement attention à vos sources. Sachez démêler le vrai du faux. Faîtes surtout confiance aux articles qui citent leurs sources.

J’espère que ces 9 points sauront vous aider au maximum dans votre référencement.

Si vous souhaitez continuer à me suivre, rendez-vous sur mon blog SEO.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.